concours d'orthophoniste brest

Plusieurs questions qui devront trouver réponses assez rapidement.
Cette date s'explique notamment par le fait que les épreuves du concours ne sont pas encore prêtes.Les étudiants accèdent à des savoirs fondamentaux pluridisciplinaires (médecine, neurosciences, psychologie, linguistique) et développent des aptitudes à lintervention orthophonique spécifique.Dans les cartons depuis plusieurs années, le projet se concrétise enfin dans une tapis promo turquoise région qui ne compte aucune école.Des enseignants diplômés de haut niveau (titulaires de doctorat, professeurs agrégés, diplômés détudes approfondies dans leurs disciplines, psychologues ou professionnels du secteur social et médical).L'école se ferait en partenariat avec le Centre hospitalier régional et universitaire de Brest (chru).Des évaluations et concours blancs chaque semaine dans les conditions des concours (chronométrés).Brest ne devrait pas dépasser la moyenne, préférant même une petite promotion.Des locaux adaptés et confortables.L'école d'orthophonie accueillera ses premiers étudiants à partir de la rentrée 2018.Une équipe pédagogique disponible et à l'écoute des étudiants.En partenariat étroit avec le chru de Brest et implantée au sein de la faculté de médecine et sciences de la santé de Brest, cette formation accueillera une promotion de 25 étudiants.Et surtout, quelles dates?Une première école en Bretagne À l'instar des autres concours, le nombre de candidats sera très élevé : entre 440, pour Limoges.550, pour Paris, avec une moyenne.300 sur les 19 écoles.Mais à la même période que ceux de Marseille (12 juin Rouen (18 mai) et Clermont-Ferrand (4 mai).Le certificat de capacité dOrthophoniste permet d'exercer en structure du secteur médico-social, en cabinet libéral ou dans la fonction publique hospitalière.Un travail systématique sur les annales de concours pour un meilleur entraînement.À la rentrée 2018, Brest verra enfin les portes de l'école d' orthophonie s'ouvrir sur sa première fournée d'étudiants.Sur le plan national, la moyenne est d'une trentaine d'étudiants, Lyon et Paris restant des exceptions (100 et 120 places).Pour la région, la nouvelle est toutefois bonne.De nombreux points restent toutefois encore à éclaircir.

Même si, en 2023 - les études d' orthophonie durant désormais cinq ans - tous les orthophonistes formés à Brest ne s'installeront pas en Bretagne, cette nouvelle école permettra de répondre à une demande toujours plus importante.


[L_RANDNUM-10-999]