Une collection photographique, exposant la grande richesse plastique des haricots, habillera le pan intérieur de lalcôve accompagnée dune cartographie des origines de cette plante.
Le dépôt des travaux se fait via l'adresse m et la nouveauté cette année, se situe au niveau de l'interface d'envoi, entièrement optimisée et simplifiée.
Lespace prend une plastique nouvelle et élastique, lexpérience spatiale et corporelle se confronte au dispositif évolutif caractérisé par une lumière, des reflets, des transparences et des hauteurs toujours changeantes.
Une déambulation contemplative sopère au fil sinueux dun parcours cré par le continuum interrompu de rideaux luisants.De retour cette année pour notre plus grand plaisir, le Concours International d'affiches de Chaumont a profité du weekend inaugural du 21 et 22 mai, pour mettre fin au suspense et dévoiler les ira lyon concours résultats de sa 26e édition.Le jury, présidé par Helmo et composé par Esther de Vries, Nina Wehrle, Jaemin Lee et Markus Dressen, a sélectionné parmi les 2000 affiches reçues, 146 créations contemporaines, actuellement exposées dans le parcours de la Biennale de design graphique et surtout récompensé 3 d'entre elles.Crédit Photo : Nicolas Fussler, par, charles Loyer.Le règlement est également consultable en amont des démarches d'inscription.Au gré hasardeux de ses déplacements, le visiteur découvre cette collection singulière dont la qualité se nuance à la fois selon les espèces et les saisons : feuillages, fleurs et gousses aux formes et couleurs diverses.Le creux des alcôves de linstallation cache quant à lui deux secrets.Palace of typographic maconery, Amsterdam, x 118 cm, offset.Quelques lignes pour interroger ceux qui ne se retrouveraient pas dans laspect compétition des concours daffiche, dont la finalité ne se résume pas à la participation individuelle à une compétition, mais plutôt poker en ligne gratuit pour gagner des cadeaux à la construction collective d'une culture contemporaine graphique.Un peu plus loin, placé sous une cloche de verre, le haricot sassoie précautionneusement sur un coussin de velours rouge, dressé sur son socle de pierre. .Les inscriptions au concours international de l'affiche de Chaumont Design Graphique sont désormais ouvertes jusqu'au 20 février.Le contraste sopère au profit de cette collection vivante, végétale et éphémère.La nouvelle vient de tomber sur le site du Centre international du graphisme, sur lequel on découvre le jury présidé par la graphiste hollandaise Maureen Mooren et composé du Suisse Ludovic Balland, le Français Christophe Gaudard, l'Italien Giorgio Camuffo et le Belge Jan en Randoald.Comme on découvre successivement des tableaux, on découvre les différentes espèces de haricots qui exposent leurs singularités spécifiques au visiteur : formes, couleurs, fleurs, gousses.Chaumont Design Graphique accompagne cette nouvelle d'un texte qui s'adresse directement aux designers graphiques.Anonyme et dévêtu, il apparait comme un diamant brut, et se contemple comme un trésor symbolique.Point dorgue de cette collection, le haricot sérige en œuvre dart.Voici le palmarès 2017 : 1er prix Ralph Schraivogel (CH museum für Gestaltung, Zürich, x 128 cm, sérigraphie 2e prix Pierre Vanni (FR association Rotation, Toulouse, x 175 cm, Sérigraphie 3e prix Richard Niessen (NL).Lécrin précieux du dispositif, entre la brillance immaculée des grands pans textiles et le noir profond du sable au sol, provoque le trouble entre intérieur et extérieur.Un des rideaux se revêt discrètement dune fresque célébrant la diversité des graines.
Mus é e jardin é, le haricot sinvite sur le domaine de Chaumont-sur-Loire en véritable objet dexception.



A la fois objet et sujet dexposition, il sautoproclame au travers dune scénographie muséographique.
Une fois encore, le Festival.

[L_RANDNUM-10-999]